Tara : La prise dans les glaces

by

Extrait du site : http://www.taraexpeditions.org/

« 4 septembre 2006.

78°20 Nord : réveillés par les premiers crissements de glace sur la coque de Tara l’équipe technique de l’expédition réalise que les soucis avec la bureaucratie russes sont loin derrière et que le cap est bien mis au nord. Les températures ont encore baissé pendant la courte nuit et les lumières ont complètement changé depuis le départ de Tiksi . Les blocs de glaces encore erratiques annoncent bien que la banquise n’est plus très loin.

Tara se pose...
©Latreille/TARAWAKA

Zagrey, le chien adulte de l’expédition, semble en avoir fini avec le mal de mer, la surface de l’océan est devenue plus calme plus sombre. Simon Rigal, le Capitaine du bateau a assuré le dernier quart, il est inquiet, les cartes satellites ne donnent pas une vision claire de la situation des glaces que nous pourrions rencontrer.

07 :20 Un premier contact avec le Kapîtan Dranitsyn est établi, il se trouve à moins de 1° de notre position.
Jean Claude Gascard qui se trouve à son bord a déjà repéré un « floe » qui pourrait convenir à Tara bien qu’il soit situé plus au sud que nous le souhaitions.
Le contact est établi, le temps est couvert mais la visibilité est bonne, les températures baissent, peu à peu l’équipe prend conscience que le but se rapproche et une excitation certaine se fait sentir au sein de l’équipe.
09 :05 Tara vient de franchir 79°N sur le 141° Petit à petit il s’enfonce dans le Nord profond.
09 :25. Le Kapitan Dranitsyn est en vue, il a décidé de faire route sur nous pour gagner un peu de temps, les conditions météo dans cette région peuvent changer d’un moment à l’autre.
Les contacts radios deviennent plus fréquents avec Jean Claude qui propose un îlot de glace sur 79°53 et 143°17 E. Etienne et moi-même sommes très inquiets, la situation des glaces semble trop instable. Il y a un vrai risque de s’installer près d’un floe qui dérivera isolément du pack et peut entraîner Tara dans une mauvaise direction. Une décision doit être prise rapidement, le brise glace ne peut rester que 36 heures avec Tara. Le capitaine Sergey Papko nous annonce qu’il faudra plus de 12 heures pour décharger le matériel scientifique et le kérosène il faut faire un choix. Monter plus au nord vers la latitude 80°30 pour s’installer dans un pack plus dense va nous prendre près de 24 heures sans aucune garantie de trouver une zone de glace pluriannuelle. Une priorité s’impose : ne pas compromettre le déchargement. Il ne faut surtout pas se mettre en situation tendue. Encore une fois les conditions météo peuvent multiplier par 2 les difficultés.
Le pack se resserre et malgré les nombreuses voies d’eau ouverte la navigation est de plus en plus laborieuse.
17:35 h L’équipe se résigne donc à s’installer sur le floe découvert par JC Gascard à 300 m de l’accostage du Dranitsyn. Jean Claude est le premier à venir nous accueillir et nous rassure sur la nature du floe. Il s’agit bien d’une glace pluriannuelle et les spécialistes avec lesquels il travaillait sur le Dranitsyn sont d’accord avec lui c’est bien un îlot sur lequel Tara peut s’ancrer.
Zagrey est le premier à sauter sur la glace, il a retrouvé son élément naturel et se met en quête de la reconnaissance du territoire.
Les premiers sondages de glace sont encourageants de 1,2 m à 2 m d’épaisseur mais difficile d’évaluer la résistance de cette glace qui a subi le réchauffement de l’été Arctique. Le choix de l’emplacement définitif doit convenir à Tara mais aussi et surtout aux hélicoptères qui viendront évacuer l’équipe de mise en glace. Nous confirmons au Commandant du brise glace qu’il peut donner l’ordre du déchargement.
Romain va coordonner l’opération. Etienne et Simon s’activent à sécuriser les amarres du bateau. Je pars à la rencontre du Commandant et de l’équipe de l’Institut Arctique et Antarctique de ST Petersbourg.
Il faut organiser au plus juste l’emploi du temps des 25 heures qui restent à passer aux côtés du brise glace. Heureusement qu’à cette latitude il y a de la lumière 20 heures par jour.

L'équipage de Tara
©Latreille/TARAWAKA

Pendant ce temps l’équipe des hivernant commencent à préparer Tara à sa Nuit Polaire.

Bernard Buigues »

Pour suivre l’aventure de ce navire jours après jours n’hésitez pas à consulter leur site internet à http://www.taraexpeditions.org/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :