Archive for août 2006

Sopòt, une station balnéaire sur la mer Baltique

août 19, 2006

Sopòt est une ville sur la côte sud de la Baltique appartenant à une agglomération métropolitaine appelée Troisvilles (Gdańsk, Gdynia et Sopòt) avec approximativement 40 000 habitants.

80px-sopot_herb.png
Blason de la ville de Sopòt

Sopòt est situé dans la région orientale de la Poméranie, dans le nord-ouest de la Pologne. C’est le chef lieu de district en voïvodie de Poméranie. Jusqu’en 1999 il faisait partie de la Voïvodie de Gdańsk.

p1030086.jpg
Arrivée en train en gare de Sopòt

Sopòt est surtout une station blanéaire et un lieu de cure, bien connu pour sa jetée de bois, (appelée Molo) la plus longue d’Europe (515,5 mètres), d’où on a une vue sur le Golfe de Gdańsk. La ville est également réputée pour son festival international de la chanson, second événement en Europe après le concours de l’Eurovision.

p1030098.jpg
Promenade sur le Molo

Le nom de Sopoth (1283) et Sopòt (1291) vient d’un vieux mot slave qui signifie « source ».
Dans la Pologne d’avant-guerre les noms de Sopoty ou Copoty (pluriel en polonais) étaient couramment en usage.

p1030094.jpg
Vue sur la mer depuis le Molo

Au VIIe siècle une forteresse slave en Poméranie est construite. C’est un avant-poste marchand qui permet des relations commerciales étendues avec à la fois des régions de la Vistule situées au sud et des villes au-delà de la Baltique. Avec le temps l’importance du bastion diminue et au Xe siècle il n’est plus habité que par des pêcheurs avant d’être abandonné. Un siècle plus tard, l’endroit est de nouveau peuplé et deux villages sont fondés aux confins de la ville actuelle : Stawowie et Grezowo.
Le nom de Sopòt est mentionné une première fois en 1283. Qualifié de village de pêcheurs il est attribué aux Cisterciens. Vers 1316 l’abbaye acquière tous les villages des environs. Après le Traité de paix de Torun de 1466 l’agglomération est incorporé à la Pologne.

p1030089.jpg
Démonstration de combats médiévaux dans les rues de la vieille ville de Sopòt

Le Sopòt Festival est le festival annuel de musique comtemporaine polonaise.
Il accueille de nombreux musiciens polonais. C’est un festival généraliste, tous les genres de musique y sont joués. C’est le deuxième plus important festival de ce genre après le festival national de musique polonaise de Opole.

Sopòt est une ville à découvrire surtout pour sont Molo qui procure une sensation assez particulière. Sa poximité de Gdańsk permet de s’y rendre pour une journée de plage. L’aller – retour en train entre les deux villes est très rapide et bon marché.

Publicités

Suivez Tara jours après jours sur la carte

août 16, 2006


Voici les dernières nouvelles de Tara :

12/08/2006 : Les mers du Nord
Le climat fraîchit ainsi que le vent, les glaces approchent.
(…/…)

09/08/2006 : 5°C à l’extérieur
Notre rendez-vous avec la banquise approche, nous travaillons chaque jour à la préparation du bateau pour la prise en glace …
(…/…)
07/08/2006 : Avant goût de Russie
Escale éclair dans le port de Murmansk pour les formalités administratives, cap vers la Mer de Kara.
(…/…)

Si vous le souhaitez vous pouvez suivre le périple du navire Tara sur la carte via leur site envous rendant sur cette page : Position actuelle de Tara

Gdańsk : la perle de la mer Baltique

août 16, 2006

Gdańsk est située sur la mer Baltique. C’est la 6e ville de Pologne par sa population et la plus grande ville portuaire de ce pays. La ville est également connue en français sous le nom de Dantzig (en allemand Danzig).

p1030026.jpg
Première vue de la vieille ville.

Vers l’an 1000 c’était une ville de pêcheurs et de commerçants polonais et kachoubes.
En 1295, elle passa avec sa province sous la domination polonaise; mais en 1308, Vladislas IV céda le tout à l’Ordre Teutonique. Elle prit le nom de Dantzig et fit partie de la Prusse orientale jusqu’en 1466. Dantzig était entrée dès 1310 dans la Hanse et elle en avait été une des principales villes. Lors de la dissolution de la ligue, elle resta unie aux trois villes de Lubeck, Hambourg et Brème (jusqu’au XIXe siècle, on a nommé ces quatre cités les villes hanséatiques).

p1030034.jpg
La principale rue de la vieille ville.

En 1360, Dantzig devint membre de la Hanse. Les Chevaliers l’agrandirent en 1311, et la fortifièrent en 1314.
En 1454, elle fut reconquise par les Polonais. Ayant refusé en 1575 de reconnaître Étienne Bathory, elle eut à soutenir la guerre contre ce monarque, qui s’en empara en 1577.
Entre 1466 et 1793, Gdańsk était une ville libre dans le Royaume de Pologne bien qu’elle eût une population en majorité allemande.

Stanislas s’y réfugia en 1734 et y soutint un siège. La Prusse se la fit céder en 1793. Dantzig devint la capitale de la Prusse occidentale jusqu’en 1920, avec une brève interruption sous Napoléon entre 1807 et 1813. En 1807, le maréchal Lefebvre s’empara de cette place et reçut en récompense le titre de duc de Dantzig.

p1030069.jpg
Les rives et port de Gdańsk.

Par la paix de Tilsitt, conclue la même année, Dantzig fut déclarée ville libre, sous la protection de la Prusse et de la Saxe, mais conserva une garnison française. Les alliés la reprirent en 1813 après un long siège soutenu par Rapp. Elle fut rendue à la Prusse qui en fit le chef-lieu de la Prusse occidentale (Westpreussen).

Le Traité de Versailles consécutif à la Première Guerre mondiale fit de Gdańsk la Ville libre de Dantzig, sous le contrôle de la Société des Nations (1920). En septembre 1939, la Seconde Guerre mondiale commença par le bombardement de la garnison polonaise de Westerplatte, puis Dantzig fut rattachée à l’Allemagne.

À la fin de la Seconde Guerre mondiale, la ville fut détruite par l’armée soviétique, les habitants allemands furent expulsés et la ville fut cédée à la Pologne sur l’ordre de Staline. Entre temps, les bâtiments historiques du centre-ville furent reconstruits, alors que les quartiers nouveaux furent édifiés plus près du littoral de la mer Baltique.

p1030048.jpg
La ville de Gdansk depuis le clocher de la cathédrale.

Le port de Gdańsk devint le plus important du pays. En 1970, des ouvriers de Gdańsk ont constitué un syndicat indépendant et se sont révoltés contre les dirigeants communistes. Soutenus par leurs collègues de Szczecin et de Silésie, ils ont réussi à faire changer la mentalité des Polonais par rapport aux dirigeants communistes. En 1980, le syndicat Solidarność et son leader Lech Wałęsa ont conduit une révolte similaire. En 1989, la Pologne est devenue une démocratie, ce qui permit à Gdańsk un développement rapide et l’entrée dans l’économie de marché capitaliste.

p1030030.jpg
Le monument en mémoir du Solidarność.

Je vous invite chaleureusement à vous y rendre et à découvrire ses secrets cachés…

De retour en France…

août 6, 2006

Me voici de retour en France après un mois passé en Pologne. Le moment des bilans est arrivé, et l’occasion de vous faire partager mon périple également. Je n’ai en effet pas pu vous faire partager au jour le jour ce voyage car j’ai été très occupé, mais je vais essayer de vous le faire revivre par épisode maintenant.

J’ai réussi à enregistrer quelques sons, qu’il va me falloir retravailler pour vous les diffuser, mais cela va me prendre beaucoup de temps, je pense donc, que dans un premier temps, je vais vous poster quelques billets sur ce blog agrémenter de quelques photos.

Les premiers épisodes audio devraient voir le jour durant ce mois d’août ou courant septembre.

À très bientôt donc.